Renseignements et inscriptions

Renseignements et inscriptions auprès de

Sandrine COLAS

tél : 06.51.07.25.39 

courriel : sandrin.colas@free.fr

Les 3 premières séances sont gratuites

Atelier de La Grande Paroisse :  les jeudi de 19 h à 21 h (Algeco – Chemin des Moules)

Atelier de Dormelles : les lundi de 18 h 30 à 20 h 30 (salle des fêtes)

Publié dans A la une | 2 commentaires

Lecture publique à la Maison de Retraite de la Grande Paroisse

Recueil de textes issus des ateliers sur le thème :

extrait :

Au printemps…

Des brins d’herbe

Elle galope sur le terrain de jeux, se roule dans la neige des pâquerettes, s’arrête, ne court plus, pose ses mains sur le sol. Elle galipette, oui elle galipette puis choisit de se laisser rouler dans la pente la tête dans ses bras.

Assise sur le banc, sa grand-mère la regarde. La petite fille, des brins d’herbe dans ses boucles brunes, ses pieds libérés des baskets et chaussettes.

Ses orteils chatouillés par le trèfle, la fillette dévore le printemps, son premier printemps. A chaque fois, l’enfant revient vers sa grand-mère, se blottit dans ses bras et repart de plus belle après un gros câlin. Sa grand-mère ne la quitte pas des yeux, savoure à frissons de peau, cette énergie joyeuse et curieuse.

Avoir trois ans et découvrir le monde en roulades dans les pâquerettes, en fous rires d’orteils dans le trèfle. Elle gambatifole, se cache derrière un arbre et revient encore en battant des ailes. Soudain elle s’écroule les bras en croix, ses doigts effleurent l’herbe, elle contemple le ciel.

-C’est tout bleu ! C’est beau ! Pas de mousse de nuages !

La grand- mère sourit au bonheur.

-Mamie, j’ai faim !

Côte à côte,  elles croquent dans le pain et le chocolat fond entre leurs doigts.

Isabelle Rabier,  10 Avril 2014

Lire la suite « clic » sur le lien : Un jour, une saison, une image

23 janvier 2016

Publié dans Manifestations passées | Laisser un commentaire

Si Festiv’Arts m’était conté

Pendant deux jours, nous allons à la rencontre des artistes et des visiteurs pour recueillir des mots, des phrases, des ressentis. La curiosité, l’enthousiasme, dessinent des sourires de confiance sur les visages. Chacun se concentre pour tenter de trouver le mot juste, pour tenter de fixer sur la feuille la force de la surprise et de l’émotion.

Merci à tous et à chacun de nous offrir le plaisir de nous promener au fil de leurs phrases comme dans les rues du Festiv’Arts.

Et puis, à la fin de ce festival, comme une évidence. Si le soleil était bien là, c’est qu’il a choisi de rester dans les rues de Villecerf.

Les ateliers d’écriture  »Les Mots à la Venvole »

Paroles d’artistes :

Le cheminement artistique du bizarre à l’étrange, de l’étrange au mystère, du mystère au sacré. Enfin l’Art !

Mais ils m’ont placé dans un passage et je suis en plein courant d’air !

La pierre est vivante

En hiver il fait froid

Mais au cœur de la pierre, il fait chaud et

On entend une musique

Paul Vincensini – poète

On cherche l’âme de la pierre à travers la sculpture, la lumière, le mouvement, l’équilibre, on se cherche, on se découvre, c’est le miroir de l’âme.

Je sculpte pour me faire plaisir.

Le sculpteur recycle de vieux outils. Je suis retourné chez moi et je lui ai apporté mes vieux outils.

« Amis » visiteurs : Merci pour le regard qui vibre, écho à la lumière renvoyé par le verre.

« Amis » organisateurs : Merci pour ce temps ensoleillé ! Pour votre accueil et votre disponibilité et pour l’organisation de ces journées.

Amis : Merci pour votre émerveillement toujours renouvelé et votre fidélité à suivre mes œuvres au fil de leur naissance…

Un peu déçue, pas assez de participants au jeu-enquête « vol au Festiv’Arts ». Pourtant les joueurs étaient ravis de mener l’enquête.

Le jeu offre du rêve et fait naître une âme d’enfant.

Un temps.

Un moment dans du temps.

Une rue,

Une longue coulée de soleil.

Pour des visages qui se sculptent de lumière

Des gens, des gens qui passent

Des regards, des sourires, des Mots,

Pour un partage fugitif et souriant.

Juste un moment dans du temps.

Paroles de visiteurs 

Beaucoup de magie et de belles sensations.

Un week-end trop court pour tout voir, on manque de temps.

Mystère, sérénité, joie de vivre, convivialité, curiosité.

Sois curieux, la vérité est au bout du tunnel !

Un beau week-end d’automne avec beaucoup de discussions sur l’art.

Des cochons toujours aussi souriants sur le tableau !

Si le Festiv’Arts était…

une saison : l’été indien

une couleur : jaune d’or

un mouvement : arrondi, unité, ouverture

J’ai été très sensible à l’accueil du public

Une belle occasion pour se rencontrer. Une opportunité saisie par de nombreuses personnes. Merci

Merci, merci, merci pour ce moment d’émerveillement… Il faut que cela dure … longtemps !

Agréable promenade dans les rues de ce charmant village, où tous ces exposants nous incitent à mieux apprécier l’art.

Beau village et bonnes idées de découvertes en ce dimanche.

Des talents méconnus, très proches géographiquement.

Je suis sensible à la mise en valeur des sites, par exemple le Monastère.

Je suis admiratif du travail manuel de chacun et de leur imagination.

Les artistes communiquent sur leur passion.

Ambiance conviviale, on peut bien manger pour pas cher et passer une journée en famille.

Multicolore, la foule, la fête, la musique, l’ambiance festive, MAIS il y a ceux qui défilent sans voir, qui passent sans s’arrêter, qui prennent le Festiv’Arts pour une sortie quelconque MAIS j’ai fait de belles rencontres, des amitiés anciennes retrouvées et des photos qui font rêver.

Couleurs, émotions, partage : la beauté de l’insolite et des petits riens.

La danse moderne de Fanny : un moment de pur bonheur. C’est magnifique, poétique, enchanteur, pas de mot pour décrire cet état de béatitude.

C’est improvisé ? Non et pourtant on pourrait le croire tant c’est fluide, souple, bref, désaxé.

On est pris, on se laisse embarquer dans ces scènes de la vie quotidienne décrite avec parodie, humour mais grâce et élégance.

C’est beau, c’est frais et on en redemande !

Très joli, émouvant, gracieux, je suis très touchée.

Initiative, envie, motivation, plaisir du partage. Tous les ingrédients pour une belle journée autour des arts.

Dans mon havre de paix, je suis bien, heureuse. Les jours passent trop vite, les années aussi ! Le bonheur est à Villecerf ! Que cela dure encore longtemps…

Elle a adoré les sculptures et surtout le sculpteur !

Ambiance agréable et festive. Par contre manque d’accessibilité pour des personnes à mobilité réduite.

Je me sens bien. C’était bien dans le petit village.

Un bonheur réel face à des œuvres qui me parlent et me font du bien.

Toute la richesse vient des jardins qui sont de véritables écrins pour les tableaux.

Parfum d’après vacances, nostalgique et festif à la fois.

Musique magique, les danseurs de country nous attirent. A bientôt.

Poésie, ouverture à la culture, balade…

  Paroles d’enfants 

A la fin ça devrait être un beau résultat. C’est un visage.

Je creuse pour le nez

Je n’ai rien à dire

Les poésies étaient très belles

La décoration de l’arrêt de bus

Les enfants :

Un belle chambre d’enfants

Je fais de la peinture

C’est bien la peinture !

Les artistes :

« L’art est un mensonge qui nous fait comprendre la vérité » (Picasso)

On me demande mon ressenti. Les «Mots à la Venvole » qu’ils s’appellent… Quels jolis mots et quels jolis médiateurs transmetteurs !!!

On me demande mon ressenti. Une preuve : Festiv’Arts aux mêmes initiales que Françoise Asselin, son organisatrice.

On me demande mon ressenti. Comment ne pas être heureux de voir ce bébé naître et s’épanouir !

On me demande mon ressenti. Que ce premier Festiv’Arts ait de nombreux frères et sœurs !

 

 

 

 

 

Publié le par Phileremia | Laisser un commentaire

Photo 5 recueils [1024x768]

Publié le par Phileremia | Laisser un commentaire